Podcast : "Les Droits Acquis Par Les Ouvriers dans la 1ère partie du XXem siècle"
(Les Capsules du Savoir - Histoire)

Deux étudiantes en fac d’histoire prennent un café

bruit de ville/ bar

 

étudiante 1 (Gabrielle): - Bon alors toi ça va la fac ça te plait toujours autant ?

 

etudiante 2 (Elsa): - Oui super, je suis passionnée par les sujets qu’on traite en ce moment!

 

E1: -Oui moi aussi surtout le dernier cours.

 

E2: -ouais celui sur les droits des ouvriers au XXème siècle ?

 

E1: -oui c’était hyper intéressant d’apprendre comment les droits ont évolué

 

E2- Oui mais tu peux me récapituler un peu quelques notions du cours, je n’ai pas tout saisis?

 

E1: Oui pas de problèmes!

En fait c’est simple, ce qu’il faut retenir c’est qu’entre le milieu du XIXème siècle et le milieu du XXème siècle, les conditions de vie et de travail des ouvriers se sont améliorées.

 

E2: Au XIXème, leurs conditions de travail et de vie étaient très rudes: je sais que leur durée de travail par jour dépassait les 10 heures, ils n’avaient aucun congés et leur travail était dangereux et éprouvant.

 

E1: Oui en plus de ça il y a eu l'apparition du fordisme qui a organisé le travail à la chaîne, c’est un travail abrutissant et répétitif pour un salaire misérable.

 

E2: En plus, pour moi cette situation était inacceptable car les patrons vivaient dans le luxe et méprisaient leurs employés, alors que c’est eux qui les faisaient vivre!

 

E1: Oui je suis totalement d’accord, surtout qu’ils ne disposaient d’aucune couverture sociale.

 

E2: Donc si un ouvrier avait un accident de travail, il conduisait sa famille à la rue.

 

E1: Mais à partir du XXème siècle tout cela commence à s’améliorer grâce au syndicalisme

 

E2: Ah oui c’est à ce moment là (correction : avec les lois de 1936) que la durée du travail diminue et passe à 8h par jour, 5 jours par semaines. Ces réformes vont révolutionner le monde ouvrier. Ce sont les premiers droits sociaux pour les protéger c’est bien ça?

 

E1: oui exactement, ils peuvent manifester légalement leur mécontentement en faisant grève et ils disposent des premières assurances sociales contre le chômage, la vieillesse et les accidents du travail. Mais il y a d’autre mesures sociales non ?

 

E2: Oui suite aux grèves ouvrières de 1936.

 

E1: Ah oui ces grèves ont été puissantes!?

 

E2: J’ai retenu que suite à ces grèves les accords Matignon ont été signés en 1936 par la CGT et par le patronat. Puis cela a abouti à une augmentation des salaires et la liberté syndicale a enfin été reconnue.

 

E1: Il y a aussi eu aussi d’autres avancées spectaculaires au mois de juin 1936 comme les deux semaines de congés payés, les conventions collectives et la semaine de 40 heures au lieu de 48 heures comme tu l’as dit toute à l’heure.

 

E2: Par contre à partir du mois de juillet, la grève diminue progressivement.

 

E1: Il y a aussi les conditions de vie des ouvriers qui ont évolué positivement

Je me souviens qu’en 1840, les trois quarts du revenu d’une famille ouvrière, environ 87%, était consacré au logement ou à la nourriture

 

E2: Oui cette proportion a largement diminué car en 1913, elle est descendue à 77% et 59% en 1937.

 

E1: oui et heureusement!! Bon alors finalement tu m’a pas l’air si perdue que ça!!

 

générique de fin